L'apothéose d'une carrière : tête d'affiche à l'Olympia

Bertignac à l'Olympia

Énorme tension sur scène à l'arrivée du Power Trio, pourtant « ouvert » par une Mélissa Mars très en forme. Il faut dire que c'est l'Olympia... Rien que l'affiche impressionne et évoque beaucoup de choses. Ce soir de novembre 2005, le chef est ému, tendu, il casse des cordes et raconte moins de conneries qu'à son habitude. Mais l'ambiance aidant (la salle pleine à craquer en délire, c'est un soutien plutôt conséquent...), il finira par se lâcher, avec ses deux acolytes, pour offir une prestation à la hauteur des attentes et du lieu : énorme. En guise de bonus, une petite surprise viendra grossir le plaisir : une visite inattendue de Jean-Louis Aubert, qui viendra pousser la chansonnette sur quelques reprises de Télépone...